Est-ce que mes voisins sont des familles fonctionnelles?

Est-ce que vos voisins, vos amis sont des familles fonctionnelles?

J’allais écrire «est-ce que vous faites partie d’une famille fonctionnelle?» Une aide à la rédaction me dit, «Tu ne peux pas écrire cette question, les gens vont s’offusquer et se fermer à la suite…»  Alors je fais un petit détour pour vous garder réceptif 😉
Est-ce que vous trouvez que vos voisins, votre sœur, votre bonne amie ont des relations fonctionnelles avec leurs enfants, leur conjoint?
Bonne question! mais qu’est-ce qu’une famille fonctionnelle? Voici une bonne définition.
« Une famille fonctionnelle est un foyer où l’enfant développe les aptitudes pour fonctionner émotivement » Terence T. Gorksi.
Oui,  quand on sait fonctionner émotivement, gérer ses émotions, nous sommes à notre plein potentiel et prêt à s’adapter à toutes situations.
Et pourtant, peu de personnes en sont là, nous sommes plutôt en chemin n’est-ce pas? On apprend à se gérer, à 30, 40 ou même 50 ans. Alors si nous sommes constamment en apprentissage pourquoi exigeons-nous des enfants qu’ils sachent se gérer? Qu’ils ne crient pas, qu’ils ne se battent pas? Loin de moi l’intention de valider ses actions mais en tant qu’adultes, comprenons que quand je perds les pédales et que je cris après mon conjoint, une réaction comme « Arrête de faire ça immédiatement » ou l’impatience de l’autre ne m’apaisent jamais et ne m’indique pas la bonne chose à faire.  Réalisons que c’est seulement l’accueil inconditionnel de l’autre et le temps qui réussissent à m’apaiser et à agir de façon adéquate. Pourquoi, si c’est bon pour nous, n’offrons nous pas ces conditions affectives à l’enfant?

Voici la principale raison : même avec cette belle intention, on ne sait pas comment agir différemment dans le feu de l’action car nous sommes sous l’emprise des émotions.

Gabor Maté explique bien la chose ici:
« Nous sommes si habitués à associer nos sentiments aux actions d’une autre personne que nous assimilons difficilement le concept que les autres personnes ne sont pas la cause de nos réactions. La confusion est normale. Lorsque nous étions de très jeunes enfants, les autres personnes nous ont fait nous sentir comme ceci ou comme cela, selon la façon dont ils nous traitaient. Si cette façon de réagir demeure vraie dans la vie adulte elle indique que l’autodiscipline n’a pas réussi à se développer. Prenons l’exemple de la façon dont je réagi si quelqu’un, accidentellement m’écrase les orteils dans un autobus. Je puis régir poliment ou avec rage, ou encore ne rien dire, si je suis timide. Bien que le stimulus soit le même dans chaque cas, la réaction variera non pas en raison du stimulus, mais de mon état d’esprit. On ne peut donc pas dire que le stimulus a causé la réaction.

Le parent qui réussit à observer soigneusement reconnaîtra que l’enfant ne cherche pas à compliquer les situations, mais que le degré d’anxiété que les actions de l’enfant déclenchent est la véritable cause de la réaction du parent. Lorsque l’enfant se conduit mal, le parent devrait réagir avec curiosité en essayer de comprendre le sens profond du geste posé par l’enfant. Afin d’y réagir en parent efficace ».

Nous sommes tous d’accord avec ce qui est écrit ci-dessus. Pourtant, l’appliquer est souvent une autre histoire car nos émotions viennent perturber notre raison et des actions et paroles non désirées en découlent. Ensuite, les remords font surface…

Vous voulez devenir ce parent ou cet enseignant compréhensif, patient et aimant qui a toujours le bon mot, la bonne attitude? Vous voulez devenir un modèle d’adulte fonctionnel pour les autres? Chez Enfant Mode d’Emploi, nous vous outillons pour changer votre attitude, nous vous guidons pour que deveniez l’éducateur que vous espérez être. Peut-être êtes-vous fonctionnel dans la majeure partie de vos interactions avec l’autre mais que certaines personnes comme des collègues de travail, certains enfants vous font perdre vos moyens. Les formations sauront vous guider pour toutes les situations. ENFIN VOUS SAUREZ QUOI FAIRE, quand vous ne savez pas quoi faire…

Au plaisir de vous voir ou revoir dans une prochaine formation.

16 juin à Ste-Thérèse