La CBA
(Communication Bienveillante Appliquée)

La CBA est une nouvelle forme de communication proposée afin de créer un environnement affectif adéquat qui PRIORISE dans toutes les interactions du quotidien la bienveillance à soi et à l’autre. Enfin, son utilisation permet d’intégrer dans les gestes et les actions du quotidien des principes qui tristement demeuraient souvent seulement l’apanage de l’esprit et non des actions. Son utilisation génère toujours un changement réel et éventuellement profond des interactions humaines.

Son fondement est que le bien-être et la sécurité affective engendrent toujours une collaboration.

« Tout groupe humain prend sa richesse dans la communication, l’entraide et la solidarité visant un but commun : l’épanouissement de chacun dans le respect des différences. » – Françoise Dolto

C’est une approche de type réduction des méfaits complètement teintée de la vision de Carl Rogers : empathie, congruence et accueil inconditionnel. Plusieurs études viennent valider l’efficacité de ce type d’approche. En plus de sa grande efficacité, sa force est qu’elle est facilement
ENSEIGNABLE ET REPRODUISIBLE.

Qu’est-ce que la bienveillance ?

→La bienveillance est la disposition affective d’une volonté qui vise le bonheur d’autrui.

→La bienveillance est la capacité de se montrer indulgent, gentil et attentionné envers autrui d’une manière désintéressée et compréhensive.

Bien que partant d’intentions désintéressées, il est merveilleux de constater que d’utiliser une méthode de communication qui vise le bien-être immédiat des interlocuteurs et aussi très productif au niveau social.
L’étude Lyubomirsky (King, et Diener, 2005), le démontre très bien:

Bénéfices du bien-être qui y sont établis:

♥Comportements plus prévenants envers les autres;

♥Plus grande maîtrise de soi;

♥Plus grande persistance dans les situations difficiles;

♥Remise sur pied plus rapide lors de maladie.

«En somme, être heureux n’est pas simplement une sensation agréable, ça augmente les chances d’avoir une vie productive et de contribuer socialement. »

Daphné Blanquet  « Psychologie positive: outils et philosophie de vie »